changement de direction...

Publié le par La Mère Quelconque



Je n’ai pas écrit par ici à cœur ouvert depuis quelques semaines. Depuis ma reprise en fait. Il y a presque un mois et demi. Je ne sais pas encore vraiment quelle direction prendre avec mon blog, qui a pourtant 2 ans, ça y est. Il faut savoir que j’écris depuis longtemps, et que le blog est un moyen pour moi de dire ‘Je me sens seule, je partage, peut être que vous vous sentez seuls aussi ?... On se soutient ?...’ et puis au final… Je suis juste seule face à mon écran. Comme avant. Alors je vais continuer. A vider le sac qui reste toujours un peu trop plein, à partager un peu tout ce qui va ou ne va pas, à m’aider moi, parce que c’est à ça qu’il sert, ce blog. En 2005, je me voilais la face. J’ai changé un peu en 2006/2007, essayant de parler pour de vrai, sans faux semblant. Je n’arrive pas à vraiment expliquer ce qui a changé, j’avais envie de me libérer d’un poids et ça a été le cas, 2007 a été l’une de mes plus belles comme l’une de mes pires années. J’ai rencontré du monde, grâce au blog, grâce à des forum que je suivais aussi, plus ou moins assidument. Des rencontres sympas, de grandes désillusions aussi. J’ai rencontré Nico grâce à mon blog, ce qui est quand même un truc de dingue, car sans ce blog, Mathilde ne serait pas là quoi ! Et puis là, il y a une remise en question qui s’opère. J’ai des ami( e ) s de la vraie vie qui me lisent et qui parfois ne savaient limite pas que j’écrivais. Ça me fait me poser des questions sur l’image que je renvoie : suis-je vraiment physiquement aussi improbable que ça ? mon image est elle si dégradée que l’on peut croire que je suis inculte, ignare, sans intérêt ? Je me suis souvent posée la question. Je sais que l’extérieur est à la fois le reflet de l’intérieur, mais j’avoue que je me suis souvent retrouvée comme dans l’élégance du Hérisson, avec des gens interloqués quand ils comprennent que oui, je sais ce qu’est un alexandrin, et pire, que j’en écris. Que je suis passionnée par les étoiles, l’art du verre, la peintures, la lecture. Oui, j’ai des passions et oui, je sais des trucs, moi aussi.. En ce moment, je suis mitigée. Est-ce que je veux trainer les salons de puericulture, moi qui trouve ça tout sauf objectif ? Est-ce que je veux à tout prix gagner du ‘public’ en faisant gagner des choses auxquelles je ne crois pas forcément ? J’ai encore des produits reçus aux efluents… J’hésite à les mettre en jeu. Pourquoi ? Parce que les concours, je commence aussi à ne plus adhérer…
Je pense que je les mettrai en jeu en favorisant d’autres pages que la mienne. Après tout…
J’ai choisi d’appeler ce blog ‘Le Blog d’une Mère Quelconque’ parce que c’est ce qui me correspond bien. Je suis tellement quelconque. Un peu n’importe qui. Un peu toi, un peu elle. Je suis une grande râleuse, je remets tout au lendemain. Je hais les contraintes. J’aime ma vie, mais j’ai mal au cœur de ne pas avoir certaines choses. L’argent ne compte pas vraiment pour moi, tant que j’ai de quoi manger et un toit. Je suis une grande jalouse, mais uniquement de mon homme (c’est vrai qu’un mec maqué sera toujours beaucoup plus interessant qu’un célibataire hein… Coucou les morues !). Je suis grosse (appelons un chat un chat) et ça ne m’embête pas tant qu’on ne m’embête pas avec ça. Je suis quelqu’un de simple, plutôt timide, et je n’aime pas, mais alors pas du tout les injustices.
Voilà. C’est moi. Une nana quelconque, quoi. Rien de bien folichon. Je me sens encore plus quelconque en ce moment, espèce de meuble humain, sans réelle fonction, je n’ai plus du tout envie de faire à manger ou de me pencher sur ma machine à coudre, et le terrible two s’attarde un peu trop par chez nous pour que je savoure un repas avec tout le monde. Mes envies de fuites reviennent, mais il faut se rendre à l’évidence, à 37 ans, on assume sa vie, en essayant d’arrondir certains angles. J’arrondis. J’attends. Je prends mon temps pour au final me pencher sur ce qui me rendra vraiment épanouie. J’ai un peu tout ce que je voulais dans la vie, excepté l’amour de ma mère, et c’est sans doute ce qui m’aura le plus manqué dans ma construction. Alors toujours un peu bancale, j’avancerai.
J’avais envie d’écrire un peu tout ce qui me passait par la tête aujourd’hui. Un peu fatiguée par les nuits hachées, un peu désabusée par des attitudes, un peu énervée par des conneries. Il m’a dit hier soir ‘Mais t’es tout le temps énervée, tu râles tout le temps !’ alors oui. Je râle de me sentir aussi rien du tout. Je ne suis pas grand-chose, un peu quelconque, un peu transparente. J’avais envie de dire que non, même si je suis quelconque, je ne suis pas personne.
J’écris, pour moi, depuis ces dernières semaines.
Je n’avais pas mis en ligne, je me disais, ‘A quoi bon ?’ Et puis aujourd’hui, je reviens, pour expliquer un peu.
Je blogue depuis 2005. Je n’ai plus envie de vanter des mérites. J’ai décidé de ne plus faire de partenariat (sauf cas super exceptionnel...). Ni de concours.
J’écrirais quand je voudrai, au rythme qu’il me plaira. Je partagerai sans doute beaucoup plus sur insta ou FB, en image principalement.
Voilà.
A tout bientôt ;)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

GToch 26/07/2017 15:13

J'attendrai tranquillement ta prochaine envie :D
<3 <3 <3

Sumi 23/07/2017 23:30

Juste pour te dire que contrairement au nom de ton blog, ce que je connais de toi (filtre internet inclus hein...), tu me sembles tellement extra-ordinaire et non pas du tout , du tout quelconque. Paaaaas du tout ! Non pas que ce soit une qualite ou un defaut d'etre quelconque d'ailleurs ! Bise miss.

La Mère Quelconque 24/07/2017 00:07

Sumi... <3 merci <3