Cœur à cœur

Publié le par La Mère Quelconque


Oh oui je me souviens et toi te souviens-tu 
Ces moments accrochés à mon cœur, à mon cou
Petit enfant câlin petits moments si doux
qui s’envolent plus vite que l’on ne l’aurait cru

Oh oui je me souviens de toi nouveau venu
Si petit et fragile te rythmant à mon poul
lové tout contre moi petit moi petit tout
Et mes nœuds amoureux te souhaitant bienvenue

Oh oui je me souviens de tes yeux si brillant
De ton souffle apaisé contre moi un instant
Et de tes petits pieds glissés entre mes doigts

De l’instinct magnifique qui s’impose et qui reste
L’intemporalité, la magie de ces gestes
C’était juste pour nous, c’était juste pour

Toi. 

Commenter cet article