Presque tout est oublié.

Publié le par La Mère Quelconque

Presque tout est oublié.

Tout est prêt. Enfin presque.
Aujourd'hui, j'essaie de me souvenir, mais c'est un peu flou. Cette année a été un tourbillon.
Cette naissance toute en turbulences, et cette rencontre, cette fameuse rencontre... Ces 6 dernières années ont été un tourbillon.
Je l'ai rêvé, ce bébé. Je le voyais, parfois brun, parfois blond. Parfois une fille, parfois un garçon. Plus souvent une petite brune. J'en ai pleuré des seaux, chaque fois que c'était négatif.
J'essaie de ne pas me souvenir de cette tristesse profonde qui m'a envahie durant des mois. A me demander à quoi je servais, si mon corps était incapable de créer à nouveau. C'était tellement étrange! Je comprenais chaque mécanisme, chaque soubresaut, chaque signal. Et je n'arrivais pas à faire fonctionner la machine, un comble!
En fait, le comble, ce n'est même pas ça en fait. Le comble ça a été d'avoir face à moi des professionnels jugeant ma capacité à avoir le droit de porter ce dernier bébé.
Je sais que ce bébé est le dernier. C'est comme ça, je ne reviendrai pas dessus, j'ai atteint mes propres limites physiques et psychologiques. Avant d'être Mathilde, elle a été plein de choses.
L'oeuf, l'embryon, le foetus. L'hypertension. Le tri test. Le test génétique non invasif de la trisomie 21. L'HPGO. Le malaise qui en a suivi. Le diabète gestationnel. Le retard de croissance intra utérin. Le décollement de placenta. Les injections de progestérone. Les échographies de contrôle. L'hospitalisation de jour au service des diabétiques. L'apprentissage du stylo à insuline. De l'accu check mobile. La tête en forme de trèfle. Les petits fémurs. Le poids à surveiller. Le mien, le sien. La menace de prééclampsie. Les protéines dans les urines. La menace de déclenchement. Le refus de mon projet de naissance. L'hémorragie.
La fatigue. Durant 9 mois, j'ai attendu une maladie. Elle n'avait jamais de nom. Pour moi, oui. Mais pas pour eux. Chaque fois que j'ai posé le pied à l'hôpital, quelque chose s'ajoutait.
J'ai attendu cette grossesse 56 mois, avec un refus de la médecine de m'aider en raison de mon IMC, et une fois enceinte, wow!
La ronde des médecins!
Je me souviens de cette petite prétentieuse qui me disait que j'étais une criminelle de vouloir tomber enceinte. Qu'avec mon poids, j'allais faire des orphelins. C'était en 2011. Je l'ai revue dans un reportage télé il y a peu. J'ai pleuré de dégoût. Je suis sûre qu'elle dort sur ses deux oreilles, très sûre d'elle, incapable de se rendre compte de la façon dont elle m'a devastée en me refusant l'accès à la PMA.
On a quand même essayé une autre clinique. Qui a pris nos thunes, avec le sourire (ça change un peu, on a presque l'impression d'avoir un nom!) et qui, en 6 mois, a su poser un diagnostique, mais certainement pas nous donner un espoir de commencer un traitement.
Trop facile!
Elle s'est installée toute seule.
Je me suis rassurée avec mon doppler foetal comme je pouvais.
Elle devait naître le 11 juin.
Mais elle a préféré le 12. Après un léger déclenchement. Les sages femmes ont été d'une patience d'ange. Mon sage femme a été un modèle de patience.
Ces 9 mois m'ont paru interminable. Plus long que les 56 mois d'attente.
Je l'ai enfin sentie sur moi. Je me suis sentie partir et je me disais 'Elle est là, elle va bien... '
Elle n'a rien. Ni une tête bizarre, ni de diabète. Elle n'est pas minuscule. 3.985 kg pour 50cm, retard de croissance? Sérieux?
Elle avait une tête toute ronde, une petite bouche toute rouge.
Enfin.
Il y a un an, je passais par une belle porte, et presque tout est oublié. Pas pardonné, mais mis de côté, le temps de reconstruire tout ce qui a été un peu meurtri, un peu cassé.
Je fête aujourd'hui mon 63è mois d'allaitement.
Je fête aujourd'hui l'anniversaire de notre petit miracle, nous qui avions 2% de chance de grossesse sur une année.
Mathilde, force et puissance dans le combat, il y a un an, tu venais ajouter à nos vie une couleur supplémentaire...
Joyeux anniversaire, ma fille.

Publié dans Pensées

Commenter cet article

GToch 12/06/2015 09:53

Bon anniversaire petite princesse !

Les médecins ont énormément stressé Maman pour bébé1.
Du "Vous n'aurez sûrement pas d'enfant", du tout petit bébé, du menace de fausse couche tardive, du MAP... Au final tout était bidon ! Un beau petit bout de presque 3,7 kg **pour 2,7 kg de prévu**, né le jour du terme, plein de vie et en bonne santé.
Maman n'a ni changé de gynéco, ni d'hôpital, mais pour les autres grossesses qui ont suivi, ils n'ont pas fait deux fois les mêmes erreurs.
Aucune estimation du poids, une petite étiquette MAP à cause d'un certain nombre de cases cochées, mais globalement ils ont laissé Maman tranquille et tout c'est toujours très bien passé !

Profite de ta princesse chaque jour et laisse tomber tout ce qui a pu se passer avant.
Ne les oublie pas **ce n'est pas possible de toutes façons** car c'est ce qui fera ta force par la suite et vis simplement ce que tu désires et comme tu le désires avec ce petit bonheur !

Plein de bonheur à vous

La Mère Quelconque 14/06/2015 12:49

Merci ;)
Oui, c'est vraiment un stress permanent parfois...
Mais plus je la regarde et plus j'oublie (pas tout ah ah!)
;)