Avance.

Publié le par La Mère Quelconque

Avance.

La petite voix dans ma tête envahit tout. Elle me hurle d'aller me recoucher et en même temps elle me dit que je suis une sacrée feignasse.

Bon. Il va falloir que je me ressaisisse. La fatigue, c'est pas ce qui me réussit le mieux.

Il faut dire que je me remets difficilement de cette troisième et dernière grossesse. J'ai eu droit à tout et n'importe quoi, d'épuisant aussi bien physiquement que psychologiquement... Bref, j'ai été enceinte d'une maladie. J'ai un besoin presque viscéral d'en parler, je sens que je n'ai pas tout digéré. Mais je n'ai pas d'interlocuteur. J'épuise Nico avec mes plaintes, j'ai toujours mal quelque part. Je crois que mon corps lance des SOS, je le sens... Alors la bonne décision, ce sera celle que je me programme pour début juin: quelques jours loin. Seule. Vraiment.

Je ne l'ai pas encore annoncé à la maisonnée, mais je sens que ça va faire l'effet d'une bombe! Pas auprès de Nico, toujours égal à lui même, qui sera même content pour moi. Il pourra souffler aussi. Je lui mène la vie dure. Mais plutôt pour les grands qui grandissent mais ne comprennent pas toujours leur beau père, aussi charmant soit il.

J'ai une chance inouïe, Chipette dort. Elle dort la nuit, elle sieste le jour. Je dors avec elle. Comme je l'ai fait pleine d'instinct dès la naissance de mon premier bébé, il y a 13 ans. Et malgré les remarques toutes plus désagréables les unes que les autres sur cette 'mauvaise habitude'. Je m'en fous royalement. Enfin, ça me touche parfois, comme cette toute petite phrase qui m'a un peu refroidie il y a quelques mois: 'tu t'occupes trop de ta fille...' Trop? Comment c'est possible? Je n'ai pas cette impression... J'ai l'impression d'être un peu bouffée par ce que je génère comme énergie pour maintenir le bateau à flot, mais pas l'impression de trop m'occuper d'elle... En revanche, j'ai le sentiment de délaisser mes grands. Eux avec qui j'ai été si proche, que j'ai allaité et câliné des heures... J'ai bien du mal à leur proposer un câlin aujourd'hui, alors qu'ils ne demandent que ça...

Promis mes fils. Je me ressource, je reviens chargée à bloc de tout ce que je peux de positif, et on avancera sur ce chemin compliqué qu'est la vie, en faisant le plein de câlins contre mon coeur...

Et la petite voix dans ma tête arrêtera de m'embrouiller, elle finira par juste me souffler, pleine de bienveillance: "Avance."

Publié dans Pensées

Commenter cet article

malory 28/06/2015 09:09

Alors tu pars oùùùùùùù?
Avec Nico l'alaska et tout je sais pas si tu as eu le temps ^^

malory 29/06/2015 07:15

M'en douté ! Je sais pas pourquoi chaque fois, enfin je parle pour moi lol, quand je prévois du temps pour moi y a TOUJOURS un truc qui fait que ça se fait pas. Genre dernièrement je voulais aller courir, me vider la tête les minutes ou je serai pas à la maison bah non impossible vu que Gaëtan a beaucoup travaillé :/

La Mère Quelconque 28/06/2015 17:07

Et ben je ne suis pas partie... Le break arrive avec le départ de Nico en Alaska XD